UNE ÉQUIPE DE LA BANQUE MONDIALE EN MISSION D’APPUI À LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET HYDROMET-MALI REÇUE AU MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ ET DE LA PROTECTION CIVILE.

Le Secrétaire général du Ministère de la Securité et de la Protection Civile, M. Oumar SOGOBA a reçu en audience, ce matin, une équipe de la Banque Mondiale en mission d’appui à la mise en œuvre du Projet de Renforcement de la Résilience Climatique au Mali « HYDROMET-MALI », introduite par le Médecin-Colonel Sapeur-pompier Cheick Fantamady KONÉ, Coordinateur du Projet.

La délégation était composée du Coordinateur Sectoriel Développement Humain, M. ROCKMORE Christophe, de M.HOUNKPÉ Koffi, Chargé de Projet, en fin de mission, de Mare LO, Sp.Développement Urbain, de Adama BAGAYOKO, consultant et de Kumapley THEMBI, Spécialiste Genre et GRC, tous deux de la Banque Mondiale et de DIAKITÉ Ténin Dady, Chargé de la Communication à l’UCP.

Selon les membres de l’équipe de la Banque Mondiale, les objectifs de leurs missions sont entre autres, de faire le point sur la mise en œuvre globale du projet et des recommandations de la mission de revue à mi-parcours de janvier 2023, évaluer les progrès réalisés et analyser les perspectives de réalisation des résultats attendus à la clôture du projet en janvier 2024. Il est également question de discuter le plan de travail pour la durée restante du projet et identifier les stratégies nécessaires pour sortir le projet du statut de projet à problème. De même, passer en revue l’état de tous les marchés ainsi que les aspects fiduciaires, environnementaux et sociaux, consolider les prévisions de décaissement et le chronogramme jusqu’à la clôture du projet prévue en janvier 2025 et, enfin, convenir du plan d’actions et des prochaines étapes.

Selon M. Koffi, le Projet HYDROMET-MALI qui met l’accent sur la résilience climatique a fait ses preuves lors de la période du Covid-19. Il soutiendra que le projet, en depit des difficultés est à 42% d’exécution avec un planning et des engagements. Et qu’en Décembre, il sera à 70 voire 80%. Il a aussi rappelé que le projet a besoin de restructuration du fait qu’il dispose de deux sources de financement, à savoir la Banque Mondiale et le Fonds Vert Climat. Également, M. Koffi dira que le projet a permis au gouvernement malien d’acquérir des ambulances médicalisées et d’améliorer l’intervention de la Protection Civile sur le territoire national, à travers le dispositif SOS-Sécurité.

Pour sa part, le Secrétaire général a salué ses hôtes pour cette visite et les rassurés de la disponibilité entière du département à accompagner le projet HYDROMET-MALI. Il a salué l’engagement et le dévouement du Médecin-Colonel Cheick Fantamady KONÉ pour le Projet dont les résultats vont, aujourd’hui, crescendo malgré les écueils ayant souvent émaillé sa mise en œuvre et qui ont vite été surmontés grâce à la volonté affichée des uns et des autres.