LE PRÉSIDENT DE L’OFFICE CENTRAL DE LUTTE CONTRE L’ENRICHISSEMENT ILLICITE REÇU PAR LE MINISTRE DE LA SÉCURITÉ ET DE LA PROTECTION CIVILE

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Colonel-Major Daoud Aly MOHAMMEDINE a reçu, ce matin, en audience le Président de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite, M. Moumouni GUINDO.

Ce dernier, dans ses propos liminaires, dira que sa démarche s’inscrit dans le cadre d’une serie de visites de courtoisie qu’il a initié auprès des membres du gouvernement. Pour lui, certains départements ministériels notamment celui de la sécurité occupe une place particulière dans le registre dans lequel il évolue. Le Président de l’OCLEI a successivement fait part au Ministre de la composition de la structure qu’il dirige, de ses missions. Lesquelles missions qui consiste entre autres, à contribuer à l’amélioration de la gouvernance publique à travers la lutte contre la corruption, la prévention par le biais de l’information et de la sensibilisation des agents publics ainsi qu’en appuyant la justice suivant des enquêtes administratives menées par des Officiers de Police Judiciaire dont les qualités professionnelles ont été reconnues par M. Moumouni GUINDO.

Également, dans les missions de l’OCLEI, selon son Président, figurent, en bonne place, les études et les analyses de même que l’organisation des déclarations de biens. Moumouni GUINDO a terminé ses propos par les difficultés auxquelles sa structure est confrontée notamment, le mauvais accueil dont ses agents font l’objet dans certaines structures étatiques et les nombreuses menaces et intimidations qui en découlent.

En retour, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Colonel-Major Daoud Aly MOHAMMEDINE a remercié son hôte pour sa démarche louable et l’a rassuré de la disponibilité totale et entière de son Département à l’accompagner dans sa mission, en lui fournissant, au besoin, les éléments des forces de sécurité dont il aura besoin. Et d’ailleurs, dira le Ministre, tous les Départements ministériels devraient accompagner l’OCLEI dans sa mission, en rappelant au Président Moumouni GUINDO, pour conclure ses propos, que le Département de la Sécurité et de la Protection Civile participe également à la lutte contre la corruption qui gangrène notre société.